10 000 logements, 10 000 foyers de changement

27 novembre 2015 à 8 h 42 min  •  Publié dans Expositions, Idées de sorties, Nouvelles photo par

Bâtir des quartiers solidaires : Grand Nord © Valerian Mazataud

Bâtir des quartiers solidaires : Grand Nord par Valerian Mazataud Grand Nord explore les liens sociaux, et plus particulièrement les liens de confiance, qui unissent les habitants de Montréal-Nord. Dans les années 1950, on cultivait encore des terres dans le quartier. La ville a grandi vite. En 1915, on recensait moins de 1000 habitants et, en 1976, ils étaient presque 100 000. Ici, faute de partager un passé en commun, les habitants partagent des expériences et un statut similaires au sein de la société et se construisent peu à peu une identité ensemble.

L’exposition de photographies itinérante 10 000 logements, 10 000 foyers de changement! fait étape dans un joyau patrimonial montréalais du quartier Sainte-Marie.

Pour l’entreprise d’économie sociale Bâtir son quartier, l’année 2015 marque la célébration du 10 000e logement communautaire réalisé. Temps fort des festivités, une exposition itinérante de photographies d’art et d’architecture circule actuellement dans Montréal. Après un lancement dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville de Montréal, c’est à l’Espace Fullum – dans l’ancienne chapelle de la maison-mère des Sœurs de la Providence – qu’elle s’arrêtera, du 28 novembre 2015 au 3 janvier 2016.

L’objectif de cette exposition est double. D’abord, attirer l’attention sur les logements coopératifs ou sans but lucratif, des milieux de vie discrets, mais uniques. Nombreux et situés un peu partout dans la région métropolitaine, ils sont souvent source d’innovation et de développement sur le plan social, économique ou environnemental. Et aussi mieux faire connaître le site patrimonial exceptionnel qui abrite l’Espace Fullum. Cet ancien bâtiment conventuel a été entièrement transformé en 2014 pour accueillir des logements communautaires pour aînés, des espaces et des bureaux pour des organismes œuvrant dans le milieu communautaire, de l’économie sociale et de l’habitation. Encore peu connu du grand public, il ouvrira ses portes à l’occasion de l’exposition. L’une des séries de photographies présentées montre d’ailleurs les lieux avant le recyclage du bâtiment. L’ensemble conventuel du 1431, Fullum transformé par CASA Architecture.

Patrimoine de demain : Salut Providence! par Denis Tremblay Un ensemble conventuel, bijou patrimonial exceptionnel à Montréal, est devenu un milieu de vie associant dans les mêmes murs de l’habitation, des bureaux et des espaces de vie communautaire. L’exposition porte sur les intérieurs privés de l’ancienne maison-mère des Sœurs de la Providence, qui ont subsisté dans un « espace-temps suspendu », capté en mars 2012, alors que les derniers occupants avaient quitté l’immeuble depuis près de 18 mois, laissant les lieux dans un état de transition avant les travaux de rénovation.

Patrimoine de demain : Salut Providence! par Denis Tremblay
Un ensemble conventuel, bijou patrimonial exceptionnel à Montréal, est devenu un milieu de vie associant dans les mêmes murs de l’habitation, des bureaux et des espaces de vie communautaire. L’exposition porte sur les intérieurs privés de l’ancienne maison-mère des Sœurs de la Providence, qui ont subsisté dans un « espace-temps suspendu », capté en mars 2012, alors que les derniers occupants avaient quitté l’immeuble depuis près de 18 mois, laissant les lieux dans un état de transition avant les travaux de rénovation.

L’exposition, qui se tiendra dans l’ancienne chapelle, sera accessible au grand public tout au long du mois de décembre, aux dates et horaires suivants: Mercredi 2 décembre, de 14h à 20h. Dimanche 6 décembre, de 14h à 20h. Samedi 12 décembre, de 14h à 20h. Lundi 14 décembre, de 14h à 19h. Samedi 19 décembre, de 11h à 16h.

Composée principalement de clichés des photographes Valérian Mazataud et Denis Tremblay, l’exposition met en lumière des facettes méconnues de l’habitation communautaire qui séduiront les amoureux de Montréal et les fervents de justice sociale : des projets exceptionnels de recyclage d’anciens bâtiments industriels et conventuels telle Maison Providence; des portraits touchants d’occupant(e)s qui ont trouvé, en plus d’un toit, de la solidarité et du soutien; des constructions à la fine pointe des normes éco énergétiques; des photographies de cadres de vie chaleureux dont la conception architecturale et l’aménagement en surprendront plus d’un.

Edith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier, déclare : « Nous espérons que cette exposition témoigne du dynamisme, du caractère durable et rentable de l’habitation communautaire dans la métropole. L’habitation communautaire a de nombreuses raisons de nous rendre fiers collectivement : au-delà de fournir des logements abordables et de qualité, elle donne aux individus et aux communautés l’opportunité de se prendre en charge, elle stimule le secteur de la construction, elle permet de soutenir la revitalisation des quartiers.»

De l’habitation durable : 10 000 logements, 10 000 foyers de changement! Au-delà de la mise en lumière des interventions de Bâtir son quartier depuis sa fondation, cette série de photographies d’archives témoigne de la contribution de l’habitation communautaire à la vitalité économique des quartiers ainsi que de son caractère innovant  sur le plan social. L’accent mis sur des bâtiments en voie de certification ou certifiés LEED® contribue à développer une conscience écologique, rappelant les enjeux environnementaux de la vie urbaine auxquels l’habitation communautaire tente de répondre.

De l’habitation durable : 10 000 logements, 10 000 foyers de changement!
Au-delà de la mise en lumière des interventions de Bâtir son quartier depuis sa fondation, cette série de photographies d’archives témoigne de la contribution de l’habitation communautaire à la vitalité économique des quartiers ainsi que de son caractère innovant sur le plan social. L’accent mis sur des bâtiments en voie de certification ou certifiés LEED® contribue à développer une conscience écologique, rappelant les enjeux environnementaux de la vie urbaine auxquels l’habitation communautaire tente de répondre.

Mots-clés: