Ansel Adams et le groupe f/64

1


15 novembre 1932 : le groupe f/64 fondé, entre autres, par Ansel Adams, Edward Weston, Willard Van Dyke et Imogen Cunningham, épingle son manifeste au mur du musée M. H. deYoung de San Francisco pour l’ouverture de leur première exposition. Le groupe répond au courant de photographie artistique utilisant le flou et les effets picturaux par la promotion de la photographie « pure » (papier glacé, grandes profondeurs de champ, images nettes) mettant l’emphase sur les qualités techniques du médium.

Selon le manifeste du groupe, « les membres du groupe f/64 croient que la photographie, comme forme d’art, doit se développer le long de lignes définies par les réalités et les limites du médium photographique, et doit rester indépendante des conventions idéologiques de l’art et de l’esthétique d’une période et d’une culture antérieures à la croissance du médium lui-même. »

Une rétrospective consacrée à Ansel Adams est présentée jusqu’au 15 février prochain au Musée des beaux-arts de Boston. “Ansel Adams in Our Time” retrace le parcours visuel de ce maître de la photographie (1902–1984) et présente certaines de ses plus célèbres images. L’exposition se tourne à la fois vers le passé et vers le futur puisque les images noirs et blanc sont accompagnées de plusieurs images documentaires réalisées par le gouvernement américain au 19e siècle, images qui ont grandement influencé Adams, et d’oeuvres contemporaines qui s’intéressent à l’environnement, aux droits territoriaux et à l’utilisation des ressources naturelles.

Un Commentaire

  1. Claude Vachon / 15 novembre 2018 at 14 h 45 min / Répondre

    Une façon de s’affirmer face aux conventions et aux modes qui prévalaient dans l’art de la peinture. Pour ce groupe, la photographie c’était l’art de reproduire exactement la réalité, entre autres, la nature dans toute sa beauté.

Laisser un commentaire