38e Festival international du film sur l’art

Photo extraite du film « Silence Sounds Good » sur Elliott Erwitt

IMPORTANTE MISE À JOUR

Motivée par les encouragements de toute la communauté, l’équipe du Festival International du Film sur l’Art (Le FIFA), a décidé de rebondir face à l’adversité causée par le COVID-19 et l’annulation de son événement en salles et de lancer la 38e édition du festival en ligne. C’est ainsi qu’une riche programmation sera accessible en ligne à travers tout le Canada, du mardi 17 mars à 19 heures au dimanche 29 mars à minuit, aux mêmes dates que celles initialement prévues. Le film d’ouverture We Are Not Princesses sera en ligne dès mardi le 17 mars, avec l’accord spontané de ses réalisatrices Bridgette Auger et Itab Azzam. La liste des films disponibles sera tenue à jour sur le site internet du FIFA ainsi que sur la page Facebook de l’événement. L’accès aux films se fera par l’intermédiaire de Vimeo à la demande à un coût modique de 30 dollars pour l’ensemble des films disponibles et pour toute la durée de la mise en ligne.

« Nous vivons une crise sans précédent. Il nous faut absolument nous battre et réagir à cette situation. Nous ne pouvons pas juste jeter l’éponge et une année de travail à rechercher et sélectionner des films si riches et si inspirants. Nous tenions absolument à rendre disponible le contenu du festival au public, c’est pour cela que nous travaillons avec coeur et passion. Au cours des dernières 48 heures, nous avons communiqué avec l’ensemble des ayants-droits des films et la majorité d’entre eux nous ont répondu favorablement en guise de soutien indéfectible, avec le désir de faire vivre cette prometteuse 38e édition. Je tiens à souligner la solidarité et le dévouement de l’équipe du festival grâce à qui nous allons pouvoir faire vivre le festival et sa fabuleuse programmation à travers tout le Canada.», a déclaré Philippe U. del Drago, Directeur général du FIFA.


 

La 38e édition du Festival international du film sur l’art se tiendra du 17 au 29 mars, à Montréal, et du 20 au 29 mars, à Québec. À travers sa programmation et différentes activités, le FIFA permet de découvrir les derniers documentaires sur l’art, en plus d’une sélection d’oeuvres interactives et de réalité virtuelle. Comme à l’habitude, cette édition mettra en lumière plusieurs grands artistes photographes, dont Peter Lindbergh et Elliott Erwitt.

Momenta, biennale de l’image s’est associée à l’événement afin de développer un volet de la programmation dédié aux artistes iraniens contemporains. Lumière sur les films d’art iraniens offre une vitrine aux films iraniens sur l’art et aux films d’art iraniens. Ce programme d’une durée de six heures consiste en trois projections distinctes de films d’art iraniens produits ces dernières années. L’une d’elle, intitulée Double exposition, est axée sur la photographie et sera présentée le dimanche 22 mars à l’Université Concordia.

Les deux films de ce programme présentent la photographie comme un dispositif de documentation. Dans l’un, la caméra enregistre le monde tangible des événements; dans l’autre, elle sert à capturer les rêves. Inspiré par un terme utilisé en photographie, Double Exposition expose à la fois l’histoire concrète et les rêves éphémères.

Voici d’autres films de la programmation du FIFA qui jettent un oeil aux pratiques photographiques :

Beyond the Bolex de Alyssa Bolsey

Dans une photo de Pierre et Gilles de Chantal Lasbats

Dora Maar, entre ombre et lumière de Marie-Eve De Grave

Elliott Erwitt, Silence Sounds Good de Adriana Lopez Sanfeliu

It Matters What de Francisca Duran

Martha: A Picture Story de Selina Miles

Paris Clair-Obscur de Felipe Vega et Cécile O. Carvallo

Peter Lindbergh – Women’s Stories de Jean Michel Vecchiet

Phenomena de Penny McCann

Still Untitled/ Encore sans titre de Geneviève Sauvé

Untitled (White – Alps) de Salla Tykkä