Antifloral

19 juin 2019 à 16 h 18 min  •  Publié dans Expositions, Idées de sorties, Nouvelles photo par

© Yves Arcand

Les Jardins de Métis dans le Bas-Saint-Laurent accueillent jusqu’au 6 octobre prochain l’exposition de photographies Antifloral d’Yves Arcand.

Dans cette série sur la flore québécoise, Arcand propose un regard différent sur ce type de photographie, dont l’objet est habituellement de documenter les plantes ou de poser un regard admiratif sur des jardins, de majestueux paysages ou l’architecture complexe de certains sites. Or Arcand interroge précisément cette représentation idéalisée d’une nature à l’allure parfaite, particulièrement celle de la flore, le plus souvent définie au gré d’un agencement de formes et de couleurs savamment équilibré et éclairé. Avec Antifloral, Arcand découvre une perfection autre au fur et à mesure de l’observation des plantes de son jardin. Il y investira le processus cyclique de renouvellement et de transformation.

La réalité horticole montre que mauvaises herbes et autres plantes sauvages sont de loin plus nombreuses que les espèces dites nobles cultivées dans nos serres et jardins. Antifloral s’occupe de mettre en lumière ces végétaux injustement ignorés. En ce sens, le regard du photographe n’hésite pas à mettre en question la perception populaire d’une nature en représentation héritée d’un système de valeur qui trace la ligne entre bon et mauvais, le bien et le mal.

Le corpus photographique que nous offre l’artiste est de nature performative. Pendant plus d’une saison et presque une heure par jour, l’artiste photographie des plantes aléatoirement rassemblées sur le sol. Arcand, photographe et cueilleur, propose ainsi une image de la nature dont il n’a aucun moyen de contrôler la qualité de la composition, car il ne peut prédire ce qu’il récoltera, s’il fera soleil ou s’il pleuvra. L’acte de la cueillette est en revanche délibéré et, en cela, s’affirme comme performance. Le photographe choisit notamment de se livrer à une suite de gestes répétitifs qui modifient son état d’esprit, comme une méditation.

À propos d’Yves Arcand
Originaire de Montréal, Yves Arcand a étudié la photographie et le cinéma au Ryerson Polytechnical Institute de Toronto puis a obtenu un baccalauréat en Arts visuels (BFA) du Nova Scotia College of Art and Design de Halifax. Après un certificat en Sciences de l’éducation à l’UQAM, il a ensuite complété une thèse de maîtrise en Arts visuels (MFA) à l’Université Concordia de Montréal. Yves Arcand s’intéresse particulièrement à la problématique nature et culture dans notre société contemporaine. Ses travaux ont notamment été exposés au Canada, aux États-Unis ainsi qu’en France. Il est enseignant et coordonnateur au Département de photographie du Cégep de Matane.

© Yves Arcand

 

Mots-clés: