Antoine Desilets : icône vivante de la photographie

© Antoine Desilets

Une exposition rétrospective autour de la carrière du photographe Antoine Desilets est présentée du 11 juillet au 29 septembre au Musée national de la photographie, à Drummondville.

Luc Desilets, fils d’Antoine et commissaire, a revisité l’œuvre exceptionnelle de son père et sélectionné près de 300 photographies. Environ 100 photos, dont plusieurs inédites, seront présentées sur toile ou sur acrylique dans différents formats et une présentation sur écran géant fera défiler quelque 200 photos de personnalités du Québec et d’ailleurs, le tout avec pour trame de fond une musique composée par Benoit Archambault du groupe Mes Aïeux.

Antoine Desilets est le père incontestable de la photographie de presse au Québec. Il est reconnu dans le milieu journalistique comme étant une figure de proue autant au niveau national, qu’international. C’est l’un des premiers photographes canadiens à se démarquer outremer; il est l’auteur d’une douzaine de livres sur la photographie (publiés à plus de 600 000 exemplaires) qui ont permis d’initier jeunes et moins jeunes à cet art dans plus de six langues. Il constitue également un point de repère en photographie de presse au Québec en donnant son nom aux prix remis annuellement par la FPJQ, les prix Antoine-Desilets.

Témoin, sur trois décennies, de l’évolution du Québec au plan social, culturel et politique, il est l’un des rares photographes en Amérique à avoir transformé ses images en fresque humoristique, à avoir fait de ses photos de véritables tableaux poétiques et à avoir expérimenté et développé différentes techniques photographiques en laboratoire, 30 ans avant Photoshop.

© Antoine Desilets