BAnQ acquière 20 000 photographies du Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie

18 décembre 2019 à 11 h 33 min  •  Publié dans Divers, Nouvelles photo par

Quatre sœurs embarquant sur le navire Jean-Brillant à Rimouski, en direction de St-Augustin en Basse Côte-Nord, 18 août 1955. BAnQ Rimouski, Fonds Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du St-Rosaire. Photographe inconnu.

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) annonce l’acquisition du fonds de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire, qui sera conservé à BAnQ Rimouski. Cet important fonds est constitué de près de 40 mètres linéaires de documents textuels et 20 000 photographies en lien avec les missions d’enseignement de la Congrégation.

« Cette acquisition d’importance rappelle l’apport des religieuses enseignantes à l’édification de la société québécoise et documente l’histoire de la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie de façon tout à fait remarquable », indique Jean-Louis Roy, président-directeur général de BAnQ.

Quelques repères historiques
La Congrégation des Sœurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire, appelée « les sœurs des petites-écoles » jusqu’en 1891, est fondée en 1874 à Rimouski. Monseigneur Jean Langevin, premier évêque de Rimouski, demande explicitement la collaboration d’Élisabeth Turgeon pour assurer la présence d’institutrices auprès des enfants des écoles dans les paroisses pauvres du diocèse de Rimouski.

Mère Marie-Élisabeth désigne alors les deux premières missionnaires, qui se rendent à Saint-Gabriel-de-Rimouski en janvier 1880 pour prendre la direction de l’école de la localité. Elles inaugurent ainsi la mission de la congrégation, qui est de former des institutrices et de tenir des écoles là où le besoin est le plus criant.

Avec des moyens très limités, les sœurs vont par la suite, fonder et gérer des écoles dans plusieurs dizaines de milieux qui en ont besoin, principalement dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, mais aussi au Saguenay, en Basse-Côte-Nord, aux États-Unis, en Afrique et en Amérique centrale, jusqu’à la fin des années 1990.

Aujourd’hui, la congrégation est toujours active, mais elle a mis fin à la plupart de ses activités d’enseignement au Québec. Elle est présente en Amérique centrale.

Groupe d’élèves à Lac-au-Saumon, 1920. BAnQ Rimouski, Fonds Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du St-Rosaire. Photographe inconnu.

Contenu du fonds
Les documents textuels que comprend le fonds témoignent de la vie communautaire et scolaire de chacune des paroisses où ont œuvré les sœurs, principalement dans le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, mais aussi sur la Côte-Nord, au Saguenay et dans le Maine, aux États-Unis.

Le fonds comporte entre autres de la correspondance avec la maison-mère, des rapports de commissaires, des journaux de la congrégation sur la vie paroissiale et des manuels d’enseignement.

Outre les photographies représentant la vie scolaire, le fonds contient aussi plusieurs images de paysages et d’édifices de paroisses de la fin du xixe siècle jusqu’à la fin du xxe siècle.

Des fonds complémentaires
Ce nouveau fonds s’ajoute au collectif de fonds provenant du Séminaire Saint-Germain de Rimouski, qui contient des documents en lien avec l’histoire de l’enseignement créés entre 1830 et 1987, où l’on trouve notamment 21 600 photographies qui montrent le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie. D’autres ensembles témoignent aussi de l’histoire régionale, comme le fonds Famille Tessier et le fonds photographique J.-Gérard Lacombe. Le fonds de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire peut être consulté à BAnQ Rimouski (337, rue Moreault, à Rimouski).