Boucler la boucle

5 décembre 2019 à 10 h 43 min  •  Publié dans Expositions, Idées de sorties, Nouvelles photo par

© Kiran Ambwani

Passionné par les gens, les espaces qu’ils créent et habitent, leur mode de vie, et les arts, Kiran Ambwani est une photographe documentaire et portraitiste basée à Montréal. Portée par une passion pour comprendre l’humanité à travers le portrait, la vision créative de Kiran lui a permis de produire un portfolio polyvalent englobant le portrait, le voyage, mode de vie, le documentaire et le travail humanitaire. Son exposition intitulée Boucler la boucle est présentée à la Salle de diffusion de Parc-Extension à Montréal du 6 décembre au 19 janvier prochain.

Il y a 15 ans, j’ai parcouru Dharavi, le 2e plus grand bidonville d’Asie situé au cœur de Mumbai en Inde, pour documenter ce milieu de vie. J’y suis retournée l’année dernière, afin d’initier un groupe d’enfants à la photographie dans le but de saisir les différentes facettes de leur environnement.

Réunissant des photos réalisées par moi-même ainsi que par les enfants du bidonville de Mumbai, cette exposition propose une vision intime du quotidien de cette communauté et dévoile la beauté et la résilience de ses habitants malgré la pauvreté qui les entoure.

En complément de cette exposition, j’ai réalisé un projet de médiation culturelle avec des élèves de 6e année de l’École Barclay de Parc-Extension. À travers des ateliers d’initiation à la photographie et une excursion dans le quartier, les participants ont pu explorer leur quotidien sous un œil nouveau.

Les images de Kiran reflètent une sensibilité façonnée par ses études en anthropologie et science environnementale, et ses nombreux voyages. Poussé par une curiosité pour les problématiques rencontrées par les populations marginalisées, Kiran a exploré, entre autres, la vie des moines tibétains en exil dans le sud de l’Inde, les survivants du trafic d’enfants à Mumbai et Katmandou, les habitants du bidonville de Dharavi à Mumbai, et les efforts de secours après les catastrophes au Népal, en Équateur et en Haïti. Afin de partager ses préoccupations environnementales et sociales avec le public, le travail de Kiran sur la condition humaine, les droits de la personne et l’aide étrangère a été diffusé par diverses publications à travers le monde, notamment Radio Canada, Châtelaine, Le Devoir, Vogue, MindFood, Travesias, Geo Plein Air et Indian Express.

Kiran a animé plusieurs ateliers informels de photographie au Canada et à l’étranger, pour le grand public, pour les patients atteints de cancer, pour les filles sauvées des maisons closes au Népal, pour les prostituées et leurs enfants en Inde, pour les victimes du tremblement de terre en Équateur et pour les enfants vivant dans le bidonville de Dharavi à Mumbai. Travaillant sur des questions de créativité, d’identité et d’estime de soi, les images résultantes ont été partagées avec le public via exposition et publication.