Braver le monumental


Sister, 2010 © Rebecca Belmore

Le Musée d’art contemporain de Montréal présente jusqu’au au 6 octobre, les oeuvres de l’artiste canadienne Rebecca Belmore. Braver le monumental est la plus grande exposition jamais présentée sur son travail et constitue un survol majeur des 30 dernières années. Un riche corpus d’œuvres incluant sculptures, installations, photographies et vidéos, dont certaines basées sur des performances, est présenté. Les œuvres de Belmore abordent avec infiniment de beauté, de sensibilité et de résilience nos relations problématiques avec le territoire, la situation des femmes, les événements historiques et la violence continue envers les peuples autochtones.

L’une des artistes d’art contemporain canadiennes les plus célébrées et les plus marquantes, Rebecca Belmore a commencé à travailler comme artiste de la performance à la fin des années 1980. Cette discipline d’immédiateté et de présence continue d’influer sur sa pratique diversifiée. Son travail traite de crises et de conflits liés aux changements climatiques, à l’accès à l’eau, à l’utilisation des terres, aux problèmes d’itinérance, de migrations et de déplacements humains. Dans Braver le monumental, l’artiste présente une collection d’images viscérales qui abordent les questions pressantes de notre époque.

Rebecca Belmore est une artiste multidisciplinaire de renommée internationale et membre de la Première Nation du Lac Seul (Anishinaabe). Elle vit actuellement à Toronto. Ses oeuvres ont été exposées à la documenta 14 (2017), à la galerie Justina M. Barnicke (2011), à la Vancouver Art Gallery (2008) et à la Biennale de Venise (2005). Elle a reçu le prestigieux prix Gershon Iskowitz, de la Fondation Gershon Iskowitz, en partenariat avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario (2016); le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques (2013); le Prix en arts visuels de la Fondation Hnatyshyn (2009); le prix VIVA de la Fondation Jack et Doris Shadbolt (2004); et des doctorats honorifiques de l’Université d’art et de design Emily-Carr (2017) et de l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario (2005).

© Rebecca Belmore, X mark, 2014