Ciel mon pays!

0
24 mai 2013 à 18 h 50 min  •  Publié dans Contenu extra, Photoreportage par  •  0 Commentaires

par Guy Gagnon

Le photographe Guy Gagnon habite la Belgique depuis près de 18 ans. Sa série d’images intitulée Ciel mon pays! regroupe des paysages québécois baignés par la poétique omniprésence des nuages mis en valeur par un superbe traitement noir et blanc. Ces photos, réalisées dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, des Cantons-de-l’Est et de l’île d’Orléans, représentent tout son attachement émotionnel et viscéral pour son lointain Québec.

© Guy Gagnon

© Guy Gagnon

Ciel mon pays! C’est mon cri du cœur, un cri pour exprimer ma tendresse pour mon lointain Québec, dont les paysages contemplatifs nourrissent ma nostalgie et entretiennent mon attachement avec mes racines.

Un jour quelqu’un ma dit « Ton pays ce n’est pas un pays,  c’est l’hiver ! » Eh bien moi, je crois plutôt  qu’il est une immense toile d’artiste sur laquelle des huiles nous entrainent dans une fantasmagorie, un univers théâtral. Faites de gammes de gris et de noir,  ces huiles donnent naissance à une palette d’émotions. Elles se dégradent et se confondent pour susciter douceur et sérénité, elles se confrontent et se juxtaposent pour nous détourner du réel.

Mon pays c’est le Québec, cette terre de grands espaces et de liberté absolue. Ses paysages célestes sont façonnés de ciels d’enfer ou de paradis. Mais toujours, ils suscitent en moi contemplation, voire presque dévotion.

Des nuages formés par la turbulence, des tournoiements annonciateurs de mauvais temps, la toile de fond m’invite à l’évasion totale, à me confondre avec la scène elle-même. Lorsque le ciel se charge de ses allégories, il me plait de croire qu’il  me raconte des histoires ou même, qu’il s’amuse à faire émerger mes doux souvenirs d’enfance.

Paré de rondelets nuages et de percées de soleil, le ciel se prend alors pour une dentelle. Entre ombres et lumières, je me laisse alors bercer puis hypnotiser par ces scintillements lumineux qui traversent mes paupières. Ces nuages qui dessinent leurs folles arabesques sur les plaines, ce vent qui caresse la cime des arbres et fait culbuter les nuages les plus récalcitrants, c’est tout simplement magnifique, magique.

Au travers de tous ces clichés où domine l’omniprésence du ciel et des nuages, je n’aspire qu’à une seule chose :  basculer l’âme du spectateur dans un état contemplatif et faire naître en lui ces émotions que j’ai ressenties lorsque j’étais au milieu de la scène. Je veux qu’il soit charmé par mes ciels car moi je demeure convaincu que le ciel cherche à me charmer…

Cliquer ici pour voir le photoreportage

Guy Gagnon habite Bruxelles depuis 1994 où il travaille dans l’administration de bases de données Oracle. C’est en 2002 que la photographie s’est transformée en une réelle passion avec l’achat d’un premier reflex, le Canon D30. Il travaille actuellement avec un Canon 5D MK II et un Olympus OM-D M5. www.guygagnon.com

Mots-clés: ,

Laisser un commentaire