Des activités photo au Pôle culturel du Monastère des Ursulines

© Geneviève Thibault

Le Pôle culturel du Monastère des Ursulines propose différentes activités en lien avec la photographie, dont l’exposition Fixer l’éphémère de la photographe Geneviève Thibault présentée jusqu’au 30 septembre prochain.

Charmante soirée
Une causerie, dans le cadre des Charmantes soirées aura lieu le 15 avril prochain. Les archives du Monastère des Ursulines de Québec comptent plusieurs milliers de photographies prises entre 1875 et aujourd’hui et nombre d’entre elles n’ont jamais été diffusées. Charles André Téotonio, historien et archiviste au Pôle culturel du Monastère des Ursulines, proposera de découvrir cette merveilleuse collection de photographie, l’histoire de la photographie chez les Ursulines ainsi que les rudiments de la conservation photographique.

Les ateliers endimanchés
Suivront quatre ateliers de création photographiques présentés par le photographe de Québec Charles-Frédérick Ouellet à chaque dimanche du 28 avril au 19 mai dès 13h. Ces ateliers permettront aux participants d’accéder à deux lieux normalement interdits au public (la cour intérieure et l’aile Sainte-Ursule),  de découvrir la beauté chargée d’histoire du Monastère des Ursulines de Québec, de les photographier en bénéficiant des conseils d’un expert.

Fixer l’éphémère, une exposition de Geneviève Thibault
« Le quotidien. Gestes simples, beauté compliquée. Sa subtilité est parfois complexe à apprécier. Ces photographies et l’ambiance sonore du Monastère des Ursulines révèlent des instants fugaces, captés par la sensibilité de l’artiste, témoignant des liens tissés et d’une expérience humaine mémorable. Les Ursulines quittent leur monastère habité depuis 1642. En participant à ce projet qui se déroule au même moment, elles contribuent à l’écriture d’un chapitre de leur histoire. »

Mots-clés: