En attendant l’été

0
19 février 2018 à 9 h 52 min  •  Publié dans Expositions, Idées de sorties, Nouvelles photo par  •  0 Commentaires

© Geneviève Thibault

Du 19 février au 3 mars, l’exposition « En attendant l’été » sera présentée à la Salle d’exposition du pavillon Alphonse-Desjardins de l’Université Laval. Les visiteurs seront invités à découvrir le travail de Geneviève Thibault, étudiante au baccalauréat multidisciplinaire, qui mettra en lumière la vie au ralenti de Percé lors de la saison hivernale.

Percé est incontestablement une destination vacance primée qui attire un grand nombre de touristes annuellement. En 2011, 786 000 visiteurs empruntaient les routes de la Gaspésie, la plupart durant la saison estivale. Mais que devient Percé à l’hiver, lorsque sa population chute drastiquement de 6 000 à 200 habitants?  Cette question combinée au désir d’aller à la rencontre de l’Autre ont poussé l’artiste à explorer et à photographier Percé, de St-Georges-de-Malbaie à Cap-d’Espoir. Délaissant le célèbre Rocher Percé, elle a choisi de représenter le village endormi et de capter les traces d’un quotidien au ralenti, les empreintes laissées par les activités estivales et les possibles impacts d’une aussi grande variation de population sur le paysage et sur le quotidien des gens qui y habitent à l’année.

Combinant une approche à la fois ethnologique et artistique, le travail photographique de Geneviève est traversé par les notions d’altérité et de proximité. Les séries photographiques réalisées abordent le quotidien, les manières d’habiter et d’occuper le territoire ainsi que les faits de culture. L’observation attentive d’un nouvel environnement domestique et l’immersion dans un quotidien différent du sien procurent à l’artiste le même dépaysement qu’un voyage outremer. Depuis ce temps, elle privilégie les voyages de proximité et essaie par ses photos de projeter sa compréhension d’univers singuliers.

Laisser un commentaire