La gagnante du Concours photo Nature humaine annoncée

0

© Adrienne Surprenant

Le concours de reportage photographique Nature humaine est présenté dans le cadre de Zoom Photo Festival Saguenay, rencontre internationale de photojournalisme. La gagnante du concours Nature humaine 2017 est Adrienne Surprenant pour son reportage intitulé La sécheresse nous a rendu égaux.

Les dossiers reçus sont individuellement évalués par Michel Tremblay, le directeur du festival, et un jury composé de cinq personnes. Cette année, ce jury un représentant de Photo Solution était invité. Chaque candidature est évaluée selon la qualité narrative, la démarche artistique, le lien avec la thématique du concours et l’originalité du sujet.

Les photos gagnantes seront exposées dans le cadre du Zoom Photo Festival Saguenay du 18 octobre au 12 novembre 2016 ainsi qu’à la Maison du développement à Montréal.

« Nature humaine, est un thème qui propose une réflexion sur la façon dont l’Homme, au sens large du mot, peut être influencé par son environnement, c’est-à-dire par l’ensemble des conditions naturelles et culturelles qui constituent le cadre de sa vie et qui sont susceptibles d’agir sur lui », explique Michel Tremblay, directeur du festival.

« Évaluer de la sorte des projets où l’on sent combien chacun des participants s’est investi est une tâche ingrate. Néanmoins, merci de m’avoir donné l’opportunité et l’honneur de faire parti des membres du jury. La qualité des reportages photographiques soumis fait foi l’engagement du Zoom Photo Festival à présenter ce qui se fait de mieux en photojournalisme ainsi que du respect que les acteurs du milieu ont envers celui-ci. Longue vie au Zoom Photo Festival! », commente Guy Langevin, rédacteur en chef, Photo Solution et Photo Life.

La sécheresse nous a rendu égaux
« Cette année, les Nations Unies ont déclaré que la sécheresse qui touche la Somalie, le Soudan du Sud, le Yémen et le Nigéria était la pire crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale. En Somalie, 6.2 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire d’urgence. Parmi elles, 2.9 millions souffrent de malnutrition sévère aiguë. Le nord de la Somalie, où se trouvent le Puntland et le Somaliland, est la zone la plus touchée par la sécheresse. Depuis septembre dernier, je travaille sur un projet photographique au long cours au Somaliland. En avril 2017, j’y suis allée pour documenter la crise environnementale et humaine en cours. »

Adrienne Surprenant est une photographe documentaire canadienne. Elle travaille sur le long terme à des projets sur les
« communautés imaginées », l’idée de nation et la construction identitaire en relation au territoire. Elle travaille présentement au Canada, au Cameroun et au Somaliland (Somalie), mais a réalisé des séries photographiques en Amérique Centrale, au Moyen-Orient et en Afrique Centrale, pour des médias Canadiens et internationaux, ainsi que pour des expositions. Son reportage En attendant le Canal au Nicaragua a été exposé à Visa pour l’image en 2015, et elle a été nominée pour le Joop Swart Masterclass la même année.

© Adrienne Surprenant

© Adrienne Surprenant

© Adrienne Surprenant

Laisser un commentaire