Le gagnant du Prix de photographie Aimia | AGO 2017 dévoilé

0

 

© Hank Willis Thomas

Le Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO) et Aimia ont dévoilé le gagnant du Prix de photographie Aimia | AGO 2017. À l’occasion du 10­e anniversaire du plus important prix en photographie au Canada, Hank Willis Thomas a été sélectionné par le public pour recevoir 50 000 $. Les finalistes Liz Johnson Artur (Ghana/Russie), Raymond Boisjoly (Nation haïda/Canada) et Taisuke Koyama (Japon) recevront chacun 5 000 $ pour soutenir leurs pratiques photographiques.

Développé à travers un partenariat  entre l’AGO et Aimia, entreprise spécialisée en marketing et en fidélisation basé à Montréal, le Prix de photographie Aimia | AGO reconnaît les artistes canadiens et internationaux dont le travail a démontré un potentiel extraordinaire durant les cinq dernières années.

Hank Willis Thomas est un artiste multidisciplinaire, photographe et éducateur en arts afro-américain qui travaille principalement avec des thèmes liés à l’identité, l’histoire et la culture populaire. Il a exposé à travers les États-Unis et mondialement, notamment au International Center of Photography, au Public Art Fund et au Guggenheim Museum Bilbao. Ses œuvres font partie de nombreuses collections publiques, dont celle du Museum of Modern Art, à New York, et du Whitney Museum of American Art. Sa monographie, Pitch Blackness, a été publiée par Aperture en 2008. Thomas détient une maîtrise en photographie et critique visuelle du California College of Arts. Il est représenté par Jack Shainman Gallery, à New York, et par Goodman Gallery, en Afrique du Sud.

L’Exposition du Prix de photographie Aimia | AGO, regroupant des œuvres des quatre finalistes, est présentée actuellement à l’AGO et sera accessible jusqu’au 14 janvier prochain. Elle peut également être vue en ligne sur le site web du prix.

Dévoilés le 25 juillet 2017, les finalistes ont été sélectionnés par un jury présidé par Sophie Hackett, conservatrice de photographie à l’AGO et commissaire de cette exposition. Les autres membres du jury étaient Ken Lum, artiste, professeur et président au département des beaux-arts à la School of Design de la University of Pennsylvania; et Eva Respini, conservatrice en chef Barbara Lee à ICA/Boston.

Depuis 10 ans, le Prix de photographie Aimia | AGO a reconnu et développé les meilleurs talents canadiens et internationaux en photographie contemporaine et a contribué à former la prochaine génération d’artistes. Le prix a compris une exposition annuelle au Musée des beaux-arts de l’Ontario, une exposition en ligne au PrixDePhotographieAimiaAGO.com, une programmation publique et un programme de bourses national. Le prix a remis un montant de 50 000 $ au gagnant, 5 000 $ aux trois autres finalistes, 7 000 $ à chacun des gagnants des bourses scolaires, et 1 000 $ à leurs écoles respectives.

Les lauréates et lauréats précédents du prix incluent l’Allemande Ursula Schulz-Dornburg (2016), les Américains Dave Jordano (2015) et Lisa Oppenheim (2014), la Canadienne Erin Shirreff (2013), l’Anglaise Jo Longhurst (2012), l’Indienne Gauri Gill (2011), le Canadien Kristan Horton (2010), le Mexicain Marco Antonio Cruz (2009), et la Canadienne Sarah Anne Johnson (2008).

Afin de souligner le 10e anniversaire du prix, une publication commémorative qui retrace l’historique du Prix de photographie Aimia | AGO au cours de la dernière décennie a été créée. Le livre présente le travail extraordinaire d’artistes mis en nomination pour le prix, explore ses bourses scolaires et ses résidences, et célèbre l’impact du prix depuis ses débuts. Le livre est disponible dès maintenant à shopAGO.

© Hank Willis Thomas

Laisser un commentaire