Le Projet Polaroid

Guy Bourdin, Charles Jourdan, 1978 © The Guy Bourdin Estate 2017 / Courtesy of
Louise Alexander Gallery

Du 14 juin au 15 septembre prochain, le Musée McCord à Montréal présente en exclusivité canadienne Le Projet Polaroid, une exposition à l’intersection de l’art et de la technologie, qui regroupe les œuvres originales d’une centaine d’artistes internationaux parmi les plus célèbres du XXe siècle, dont Andy Warhol, Robert Mapplethorpe et David Hockney. Un volet plus technique de l’exposition dresse un portrait de l’évolution des divers appareils et accessoires Polaroid, mettant de l’avant le génie de son inventeur, Edwin Land (1909-1991), et l’instantanéité du procédé qui a inspiré les créateurs d’ici et d’ailleurs. Phénomène d’ampleur internationale, le Polaroid a laissé sa trace dans le paysage photographique de Montréal. Pour illustrer ce pan d’histoire de la métropole, le Musée McCord ajoute à l’exposition des œuvres de trois artistes photographes montréalais connus, entre autres, pour leur expérimentation avec le Polaroid. Les visiteurs pourront ainsi admirer le travail de Louise Abbott, Benoît Aquin et Charles Gagnon.

Louise Abbott
Embrassant tous les modes d’expression associés au journalisme, Louise Abbott a consacré la majeure partie de sa carrière à explorer la culture, le patrimoine et l’environnement naturel des communautés rurales et autochtones du Canada. Elle s’intéresse également aux défis sociaux et environnementaux auxquels ces communautés sont confrontées. En 1979, lors de son passage au célèbre festival annuel Les Rencontres de la photographie d’Arles, Louise Abbott participe à l’Artist Support Program, propulsé par Polaroid. Les oeuvres ajoutées à l’exposition consistent en un corpus de six photographies réalisées à cette occasion, comprenant entre autres un portrait de la photojournaliste Mary Ellen Mark. Mentionnons que l’Artist Support Program auquel a participé Louise Abbott a accueilli au fil des ans de grands noms de la photographie dont le célèbre Ansel Adams.

Benoît Aquin
Photographe montréalais de renom, Benoît Aquin dénonce les effets dévastateurs de l’action humaine sur l’environnement et concentre aujourd’hui ses recherches photographiques sur les conséquences associées aux régimes politiques totalitaires. Il a réalisé de nombreuses séries, notamment Tsunami (2004), The « Dust Bowl » chinois (2006-2007) – pour laquelle il a remporté le prestigieux Prix Pictet, en 2008 – et Haïti (2010-2011). La série de photographies présentées dans l’exposition pose un regard sur l’univers des travailleuses du sexe à Montréal, avec des pièces sur lesquelles elles sont elles-mêmes intervenues par le biais de l’écriture.

Charles Gagnon
Designer de formation et grand peintre de l’abstraction, Charles Gagnon a consacré sa carrière à une démarche abordant les dimensions conceptuelle et plastique de la photographie et de la peinture. De 1976 à 1978, il explore intensivement les possibilités de création associées à la technologie du Polaroid. Pendant ces trois années, il fera quotidiennement de ce médium un lieu d’exploration, par l’étude des formes et des lignes. L’exposition met d’ailleurs en relief une des nombreuses séries témoignant de ses recherches formalistes. Cette pratique photographique démontre une fois de plus le riche potentiel créateur des artistes montréalais.

Montréal en Polaroid
Le Musée McCord convie les Montréalais à se joindre au « Projet Polaroid » en faisant don de leurs propres photos Polaroid dans le but de créer une oeuvre participative et évolutive qui sera présentée en dernière salle de l’exposition. En plus de cet appel à tous et dans le contexte de sa mission éducative et citoyenne, le Musée a invité onze organismes communautaires à participer à l’oeuvre. L’artiste multidisciplinaire Narcisse E. Esfahani a dirigé plus de vingt ateliers sur la photographie Polaroid au sein de ces organismes, dans le cadre du programme démART-Mtl du Conseil des arts de Montréal. Elle poursuivra la démarche auprès des enfants du camp de jour annuel du Musée McCord. À ce jour, 193 participants et participantes ont expérimenté avec le Polaroid et ajouté près de 200 photographies à l’oeuvre collective de l’exposition.

Déjà bien entamée, l’oeuvre participative qui évoluera tout au long de l’exposition rassemblera autant des photographies d’époque, illustrant l’âge d’or de la technologie Polaroid, que des photographies actuelles. Les visiteurs pourront donc admirer l’évolution du Polaroid depuis sa commercialisation en 1948 à travers les yeux de Montréalais de tous âges et de tous horizons, présentant des points de vue variés sur la ville.

Pour permettre la participation à l’oeuvre du plus grand nombre, le Musée propose à ses visiteurs d’emprunter gratuitement un appareil Polaroid à la Boutique du Musée. Cette activité est également offerte aux voyageurs logés au prestigieux Hôtel Le Mount Stephen, ainsi qu’aux participants du Festival Mode & Design (du 19 au 24 août 2019), tous deux partenaires de l’exposition. Enfin, le Musée convie ses Membres Photo à prendre part à des parcours photo, chaque mois à partir de juillet, afin d’immortaliser Montréal. Ceux et celles qui le désirent pourront en profiter pour prendre des photographies grâce à la technologie Polaroid et enrichir l’oeuvre participative. De nombreuses activités sont offertes aux Membres Photo toute l’année, dont des formations et conférences par des professionnels de l’industrie. Pour en savoir plus, visitez la page Devenez Membre.

Amplifier Montréal, en partenariat avec l’organisme Dans la rue

En plus du programme démART-Mtl du Conseil des arts de Montréal, le département de l’Action éducative, citoyenne et culturelle du Musée a invité des jeunes fréquentant l’organisme Dans la rue à prendre part à une série d’ateliers portant sur l’histoire de la photographie, ainsi qu’à poursuivre leur exploration du monde de la photographie lors d’une randonnée urbaine dans les rues du quartier Ville-Marie. Les photographies des jeunes sur ce quartier emblématique de Montréal sont maintenant présentées dans l’exposition Amplifier Montréal.

Le quartier Ville-Marie est l’un des secteurs les plus vibrants et cosmopolites de la métropole. À travers le regard des jeunes, les édifices de la ville se révèlent et se côtoient : églises, gratte-ciels, centres commerciaux, petits cafés et grands hôtels se déploient dans l’espace urbain. L’exposition Amplifier Montréal rend hommage à l’engagement des participants, ainsi qu’à leur créativité et à leur talent. Elle est présentée en marge de l’exposition Le Projet Polaroid au niveau 1 du Musée McCord de la mi-juin jusqu’au 15 septembre.

Autour de l’exposition
Plusieurs activités prennent place dans le cadre de l’exposition. Le 12 juin à 18 h, au Théâtre J.A. Bombardier se tiendra un dialogue autour de l’exposition qui s’amorcera par une conférence sur le Polaroid en compagnie des commissaires de l’exposition William A. Ewing, Barbara Hitchcock et Deborah Douglas. Leurs échanges seront suivis d’une discussion avec des artistes montréalais et internationaux qui partageront leur expérience de la technologie Polaroid. À cela s’ajoute le camp de jour du Musée McCord, dont l’un des deux thèmes cette année, Cliché pas cliché, permettra aux campeurs d’explorer l’univers de la photographie et, plus particulièrement, du Polaroid. Dans le cadre de la Forêt urbaine, Exeko invite les Montréalais et les Montréalaises, chaque mercredi de juillet, à un 5@7 pop-up qui propose rencontres et discussions autour de la collection Photographie du Musée. Le 12 septembre prochain, une soirée 5 à 9 au McCord aura lieu sous le thème du Polaroid. Finalement, le Musée offre aux visiteurs la possibilité de vivre un « Week-end Polaroid » en participant au concours de l’exposition. La personne remportant le grand prix se méritera une nuitée pour deux à l’hôtel Mount Stephen, un appareil Polaroid OneStep 2 (édition limitée Stranger Things) avec films instantanés offerts par Royal Photo ainsi qu’une paire de lunettes solaires Polaroid offerte par Polaroid Lunettes. Trois prix secondaires comprenant chacun un appareil Polaroid OneStep 2 (édition limitée Stranger Things) et une paire de lunettes solaires Polaroid sont également à gagner.

Barbara Crane, Private Views, 1981 © Barbara Crane

Kunihiro Shinohara, Cosmic #9, 1993-2000 © Kunihiro Shinohara

Timothy White, Untitled, 1998 © Timothy White

Mots-clés: ,