Les futurs disparus

0

La Galerie d’Art «La Sacristie», à St-Venant-de-Paquette, présente jusqu’au 15 octobre prochain les oeuvres du photographe René Bolduc dans une exposition où l’image converse avec la poésie à propos de la région des Cantons-de-l’Est.

Connaissant les deux artistes, le chanteur Richard Séguin a proposé une rencontre entre le photographe René Bolduc et l’auteure Mélanie Noël. Une seule consigne avait été donnée : les Cantons-de-l’Est devaient être l’inspiration du duo. Ainsi toutes les images de l’exposition ont été captées sur ce territoire.

Les futurs disparus, l’exposition ainsi que la publication issue du projet, est un hommage aux humains qui disparaissent au quotidien et aux époques jadis rêvées qui sont maintenant des passés à raconter. Le récit des visages qui s’interchangent sur une terre qui se transforme et qui appartient à tous les temps.

René Bolduc – Les photos
René Bolduc utilise différentes techniques contemporaines et ancestrales, comme le collodion humide, pour produire des photos au cachet unique. Le photographe chasse les coins perdus, les terres reculées, les gens solitaires et les immortalise avant qu’ils se transforment ou disparaissent. Il a un penchant pour les personnes ridées et les natures mortes où pousse la vie. Ses images font voyager vers un monde très loin des égoportraits en série et de Photoshop.

Mélanie Noël – Les mots
Comptable agréée de formation, Mélanie Noël abandonne les chiffres pour les mots à la fin de la vingtaine. Depuis 2005, elle est journaliste à La Tribune. En 2015, elle remportait un prix Judith-Jasmin pour son dossier sur des agressions sexuelles dans un CHSLD. Parallèlement à sa carrière de journaliste, Mélanie écrit des paroles de chansons pour des interprètes québécois tels que Fred Pellerin, David Goudreault, Edgar Bori. Elle a aussi collaboré avec Richard Séguin.

Mots-clés:

Laisser un commentaire