Manif d’art 9 – La biennale de Québec

© Meryl McMaster, Dream Catcher, 2015

La Manif d’art 9 – La biennale de Québec présente pendant 60 jours, du 16 février au 21 avril, des expositions, événements et oeuvres d’art public dans plusieurs lieux de la ville de Québec. Le talent des artistes d’ici et d’ailleurs est ici rassemblé sous le thème « Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel ». En bref, Manif d’art 9, c’est une exposition centrale de 20 artistes au Musée national des beaux-arts du Québec, 15 expositions solos dans 15 lieux de la ville, 10 oeuvres d’art public et 100 artistes locaux, nationaux et internationaux, dont plusieurs ont recours à la photographie.

Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel
Le titre de Manif d’art 9, Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel, est une paraphrase des paroles d’une chanson de Leonard Cohen (Stories of the Street, 1967). Cette proposition du commissaire invité Jonathan Watkins, directeur de la Ikon Gallery à Birmingham, soulève des questionnements essentiels quant aux relations de l’humain avec la nature, son environnement, ses semblables, voire son avenir sur terre. Loin d’être pessimistes, les artistes révèlent leurs constats, lubies, fixations et utopies, qu’ils soient métaphoriques, ludiques, politiques ou poétiques.

Près d’une vingtaine d’artistes internationaux, canadiens et québécois font partie de l’exposition centrale de La biennale présentée au Pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts de Québec. Parmi ces derniers, il faut souligner la présence de Michael Flomen, artiste canadien autodidacte qui crée des photogrammes, ou des photographies sans caméra, en collaboration avec la nature (voir notre entrevue dans l’édition de Photo Solution d’octobre/novembre 2018) ainsi que Meryl McMaster une autre artiste canadienne qui se met en scène devant l’appareil photographique pour performer le territoire et ses ancrages historiques en incarnant des personnages allégoriques librement inspirés de l’imaginaire autochtone.

© Anne-Marie Proulx, Meshkanau (c’est un chemin), 2018

Les centres d’artistes de Québec exposent également une quinzaine d’artistes de la biennale. Le centre VU Photos, à Méduse, accueille dans son espace américain une exposition de l’artiste japonaise Rika Noguchi tandis que la Maison de la littérature présente les oeuvres de l’artiste québécoise Anne-Marie Proulx.

De l’art dans la rue
Le volet d’art public sera pour sa part cette année concentré dans le Vieux-Québec, où le public découvrira une douzaine d’œuvres. Malgré les contraintes de l’hiver, les passants verront de multiples installations, dont les images de la photographe ontarienne Meryl McMaster.

Quelques nouveautés cette année

  • Le volet Jeunes commissaires, présenté par La Maison Simons : des expositions sont dirigées par une douzaine de jeunes programmateurs sélectionnés par Manif d’art, sous le mentorat de Jonathan Watkins.
  • La P’tite Manif ajoute à son éventail d’activités des ateliers de création artistique pour les enfants, tous les samedis à Méduse.
  • Pour la première fois, un colloque international en art actuel se tiendra les 22 et 23 mars 2019 au MNBAQ sous le thème Art actuel, vie quotidienne et nature de Manif d’art 9 – La biennale de Québec. Cet événement spécial sera ouvert à différents publics évoluant dans le milieu culturel et artistique.
  • Manif d’art propose maintenant un passeport donnant accès à l’entièreté des activités de la biennale, incluant les journées de vernissage en février.

    © Michael Flomen, Double Trouble, 2001, printed 2014

Mots-clés: ,