Matinée-rencontre : la vie et l’oeuvre de Vivian Maier

2 février 2015 à 16 h 57 min  •  Publié dans Divers, Événements, Formation, Idées de sorties, Nouvelles photo par

395db7f3-5bd4-40ff-d1e0-b6f80bc88e96La prochaine Matinée-rencontre organisée par la SPPQ se tiendra le 15 février prochain sous le thème « La vie et l’oeuvre de Vivian Maier, photographe émérite », une conférence présentée par Jean Lagacé.

Bien à son insu, Vivian Maier est maintenant considérée comme une des grandes figures de la photographie de rue du XXe siècle. Pourtant, la gardienne d’enfant, la Mary Poppins au Rolleiflex, n’aurait probablement jamais accepté une telle consécration, si désireuse de préserver sa vie privée et sa production photographique des regards de quiconque. Mais, qui était donc Vivian Maier? Pourquoi avoir soutenu cette attitude jusqu’à la fin de sa vie? Elle n’a laissé aucun écrit, aucune lettre posthume ou de journal intime, sauf, environ 150 000 images photographiques (négatifs, images imprimées, rouleaux de film non développés) récupérées peu avant son décès! Au moyen des témoignages déjà obtenus, des anecdotes connues, des artéfacts retrouvés, mais surtout en partageant le visionnement de ses nombreuses images maintenant en circulation et de ses nombreux « self-portraits », je vais tenter de présenter « un portrait » de Vivian Maier.

Né en 1946 à Makamik, en Abitibi, Jean Lagacé est médecin généraliste depuis 1973. Photographe autodidacte jusqu’en 1982, il suit alors un stage de perfectionnement avec Cole Weston, un des fils d’Edward Weston. De 1975 à 1985, il s’intéresse particulièrement à la photographie de paysage. En 1986, il se tourne toutefois vers la photographie documentaire, qu’il pratique toujours. Au cours de sa carrière, il a suivi différents stages de perfectionnement avec Mary Ellen Mark, Eugene Richards de l’Agence Magnum, David Alan Harvey du National Geographic, Robert Pledge et David Burnett de l’Agence Contact Press Images et Don McCullin du Sunday Times Magazine. Il est co-organisateur de l’un des premiers festivals photographiques d’envergure tenu au Québec, l’événement F :88, présenté à Shawinigan en 1988, qui réunissait dix des plus importants photographes du Québec à l’époque.

La Matinée-rencontre aura lieu dès 8 h 30, au Centre de Réception Antique, sur la rue Sherbrooke Est, à Montréal. Pour plus de détails et réservation, visiter le site web de la SPPQ ou contacter Paul Fortier à info@sppq.com ou 450-441-0930.

Mots-clés: