Notre édition de juin/juillet maintenant en kiosques

Cette édition toute spéciale, où nous vous présentons les gagnants du concours Regards sur notre monde, inclut également de nombreux d’autres articles pour vous inspirer et vous accompagner dans vos sorties estivales. Entre autres : des pistes pour faire évoluer son style et se libérer des clichés en photographie; des entretiens avec le photographe documentaire Larry Louie et l’artiste Dianne Bos; la photojournaliste québécoise Adrienne Surprenant démontre la force de la photo comme outil d’information; de judicieux conseils pour bien se préparer à une séance de portrait; ainsi que les événements et expositions à ne pas manquer cet été. Côté équipement, nous survolons les meilleurs produits de l’année récompensés par les prix TIPA 2019.

Voici un extrait de notre entrevue avec Diane Bos où elle partage une anecdote à propos d’une photo qui a pris deux ans à réaliser   :

« Quand en 1990 j’ai commencé à voyager avec un sténopé, j’ai visité Paris pour y prendre en photo les gargouilles de Notre-Dame. J’étais intéressée à photographier les destinations touristiques populaires, mais au sténopé pour me permettre de capturer le passage du temps.

Comme la cathédrale Notre-Dame était inaccessible dû à un groupe politique qui s’était barricadé sur le toit, j’y suis retournée l’année suivante et j’y ai grimpé. Seulement il y avait beaucoup de mesures de sécurité et déposer une boîte noire sur la balustrade pendant cinq minutes tout en surveillant constamment sa montre semblait suspect. Munie de documentation sur le procédé du sténopé, j’ai engagé la conversation avec le gardien lorsqu’il s’est approché. Malgré ma piètre maîtrise du français, j’ai réussi à faire deux images d’environ quatre minutes chacune, ce qui s’est avéré plutôt difficile car le vent soufflait et le ciel était très sombre à l’approche d’un orage. L’atmosphère était insolite mais l’image a parfaitement capturé cette étrangeté. Elle a ensuite été utilisée pour une campagne publicitaire d’UPS, dont le slogan était : « Vous négociez dans un endroit inconnu? Paiement sécurisé avec UPS. »

Souvenez-vous que je n’ai pas de viseur et que je ne suis donc jamais 100 % certaine d’obtenir la composition souhaitée. Cependant, après toutes ces années, il est rare que je me trompe sur le temps d’exposition ou le point de vue. Il ne faut pas être obsédé par le contrôle avec cette technique, mais plutôt apprécier les aléas de la chance. »