Portraits de femmes laotiennes sur paysages imaginés

0
27 septembre 2018 à 17 h 27 min  •  Publié dans Expositions, Idées de sorties, Nouvelles photo par  •  0 Commentaires

© Caroline Hayeur et D. Kimm

Caroline Hayeur et D. Kimm poursuivent leur projet de « tableaux vivants » amorcé en 2014 avec des femmes fréquentant la Maison d’Haïti. Du 27 septembre au 28 octobre, dans le hall de la Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal, elles présentent une deuxième exposition de 21 portraits de femmes d’origines laotiennes liées à la Coopérative d’habitation Santisouk et à l’Association des femmes laotiennes du Québec. Les femmes ont été photographiées sur des fonds blancs pour être ensuite intégrées dans des paysages fantaisistes par le graphiste Luc Beauchemin.

La Coop Santisouk (qui signifie « bonheur » en laotien) a été fondée en 1988 par un groupe de familles laotiennes arrivées au Canada vers la fin des années 70 dans la vague de réfugiés de l’Asie du Sud-Est. La Coop cherchait à contrer l’isolement et faciliter l’insertion des immigrants laotiens dans la société québécoise. La Coop permet aujourd’hui de maintenir les liens intergénérationnels, de perpétuer les traditions et de briser l’isolement chez les aînés. La Coop, qui a donné son nom à la rue du Laos dans le quartier Mile End, célèbre cette année ses 30 ans.

L’Association des femmes laotiennes du Québec a été fondée en 1991. Elle a comme objectif de perpétuer et partager la culture laotienne, que ce soit par des échanges et des activités sociales, des cours de langue, de danse traditionnelle ou de cuisine.

© Caroline Hayeur

Laisser un commentaire