Room(s) to move : je, tu, elle

0

© Sophie Jodoin

Room(s) to move : je, tu, elle est un projet bilan composé de trois expositions distinctes portant sur le travail de l’artiste montréalaise Sophie Jodoin. Présentés respectivement par Expression, centre d’exposition de Saint-Hyacinthe, le MacLaren Art Centre et le Musée d’art contemporain des Laurentides, chacun des chapitres du projet décline la réalité d’une femme sous un angle spécifique : celui de l’introspection (je), de l’univers domestique (tu) et de l’approche analytique et clinique (elle). Le langage joue un rôle d’articulation central dans la démarche de Jodoin, qui déploie ses dessins, collages, photographies, vidéos et objets trouvés de manière à créer des assemblages à lire. Le corps, de plus en plus discret dans ses œuvres, réapparaît ainsi à travers la prise en compte du visiteur invité à parcourir ses installations. Présenté au Musée d’art contemporain des Laurentides du 5 juin au 29 juillet, Room(s) to move : elle, troisième chapitre du projet, s’intéresse aux discours et contextes qui font de cette femme un objet d’étude, ainsi qu’aux rapports de pouvoirs que ces situations révèlent.

Sophie Jodoin a étudié les arts visuels à l’Université Concordia. Elle a présenté son travail au Canada et à l’international dans des centres d’artistes, des galeries, des musées et des foires. Ses projets collaboratifs, qui touchent aux univers de la littérature, du théâtre et de la poésie, ont été réalisés entre autres avec Wajdi Mouawad, Michael Ondaatje et Christian Lapointe. En 2017, elle a gagné le Prix Louis-Comtois et le Prix Giverny Capital.

Laisser un commentaire