Studio Bus : la photo et les autobus au service des jeunes

CharlesBergeron_DSC4712

© Charles Bergeron

par Alexandre Lavoie, collaboration spéciale

Un soir d’automne, dans un stationnement de Beauport. Une dizaine de jeunes aux looks dépareillés flânent autour d’un autobus. Problème en vue? Au contraire! Depuis 2009, le Club photo de L’Ancienne-Lorette participe à une activité de rapprochement entre les jeunes de la rue et le Réseau de transport de la Capitale (RTC). Et chaque année, le Studio Bus connaît un vif succès.

En quoi ça consiste exactement? Des soirées, trois en 2013 et trois autres en 2014, où un autobus est transformé en véritable studio photo et se déplace pour permettre à des adolescents et des jeunes adultes de se faire tirer le portrait, tout en se familiarisant avec le RTC et son personnel.

studiobus1

(De gauche à droite et de haut en bas) : Maxim Naasana, intervenant chez Trip jeunesse, Pierre Villeneuve, administrateur nomade temps réel et photographe Daniel Lefrançois, directeur de l’Exploitation, Richard Drolet, inspecteur, Yan Lanthier, intervenant Trip jeunesse, Geneviève Robitaille-Côté, coordonnatrice Trip jeunesse, Karine Lessard, intervenante Trip jeunesse, et Julie Rochette, chauffeure.

« Le RTC met à notre disposition l’autobus, un chauffeur et un patrouilleur », explique Pierre Villeneuve, président du Club photo de photo L’Ancienne-Lorette et initiateur du projet. « Nous nous déplaçons avec des bénévoles du Club, qui prennent des photos des jeunes. Ils peuvent être accompagnés de leur chum, de leur blonde ou de leur animal de compagnie : ils ont une grande liberté. Ce qu’on veut, c’est prendre de belles photos d’eux, sans préjugé, et leur remettre ensuite », poursuit Pierre Villeneuve.

Ces soirées sont organisées en collaboration avec les travailleurs de rue de Trip Jeunesse Beauport et les maisons des jeunes, ainsi que la Fondation Maison Dauphine. En 2013, plus de 80 jeunes ont bénéficié du talent des photographes bénévoles.

Depuis 2009 une vingtaine de photographes du Club ont participé à l’activité. «  Lors de la remise des photos, un des jeunes a dit que c’était la première fois qu’il allait offrir une photo de lui à sa mère. Une autre nous a confié toute sa surprise de se trouver si belle. C’est assez touchant », raconte Pierre Villeneuve. Et ça fonctionne : tant les travailleurs de rue que le personnel du RTC constatent les résultats positifs sur le terrain.

Pour rendre l’expérience encore plus significative, les jeunes peignent eux-mêmes la toile qui servira de fond pour les photos dans les jours précédant l’activité. Comme l’intérieur d’un autobus a une forme irrégulière, un fond particulier est nécessaire. « C’est cette collaboration qui rend une telle activité possible. Et vraiment, les résultats sont positifs pour tout le monde, du RTC en passant par les jeunes, les travailleurs de rue et le Club de photo de L’Ancienne-Lorette », conclut Pierre Villeneuve.